Montagnes du Québec

L’expression naître avec des skis dans les pieds se prête merveilleusement bien à Jean-François Racine. Toutes les fins de semaine depuis l’âge de trois ans, la famille Racine est en ski dans les montagnes du Québec. Assez rapidement, le jeune Jean-Francois démontre de belles habiletés. Il fera partie de l’équipe de compétition du Mont-Comi jusqu’à ce qu’il découvre le ski acrobatique et sa discipline favorite, les bosses.

Passant toutes les fins de semaine en ski, Jean-François a développé un amour pour les montagnes du Québec et surtout une paire de cuisses qui lui permettront de réaliser plusieurs aventures pendant plusieurs décennies.

En 1998, il s’installe dans Charlevoix, la terre familiale maternelle où il venait passer les vacances d’été à trainer dans quelques galeries et ateliers d’artiste. Il entame alors un travail titanesque de restauration du vieux moulin du ruisseau Michel, projet sur lequel il travaille toujours 23 ans plus tard. Jeune artiste et citoyen très engagé, la préservation du patrimoine bâti et la valorisation de notre histoire l’intéressent grandement. Consultez la section Les vieux moulins pour en connaître davantage sur ce sujet.

C’est en 2003, à Lac Louise en Alberta que Jean-François Racine peindra pour la première fois en montagne. Parti en voyage d’exploration pour peindre et skier, c’est lorsqu’il réalisa qu’il avait oublié d’apporter un chevalet que Jean-Francois utilisera ces skis pour se dépanner. L’efficacité de ces derniers comme chevalet est remarquable. De plus, avec les nouveaux skis de haute route, même les sujets les plus secrets et inaccessibles demeurent atteignables. Le peintre skieur est né.

À son retour au Québec, Jean-François Racine devient l’artiste en résidence au Massif de Charlevoix. Il y peindra plusieurs années et réalisera au cours de cette période de grandes performances en direct à travers le Québec telles que les 24 heures du Mont-Tremblant.